Tourisme & loisirs
Le blog

Mon marché du samedi à Bergerac

Par Sire Arnaud de… | 15 février 2017
Déguster, Découvrir
En bon Bergeracois, je ne saurais me dérober à ce rituel incontournable, il faut que j’aille samedi matin faire le tour du marché….j’adore !

Au fil des années je me suis composé un itinéraire jalonné de mes producteurs préférés et par chance ils sont restés très assidus et fidèles à ce rendez vous hebdomadaire.

Il faut savoir que le marché de Bergerac, pour ce qui concerne les produits alimentaires, s’organise autour de 2 pôles principaux ; le plus important par la taille se situe tout autour de l’Eglise Notre Dame, la plus grande de la ville et qui dresse son immense clocher à 80 m au dessus des toits du quartier.

Une sorte d’habitude me fait toujours entreprendre, depuis le parvis, le tour de l’Eglise par la gauche. Ma première visite sera pour deux producteurs de fromages. Devant le stand de Valadou, vous serez tout de suite attiré par la profusion des cabécous et des diverses variétés de petits chèvres frais qui ont fait la réputation de cet élevage situé à Sainte Agne à une quinzaine de kilomètres à l’Est de Bergerac. Tout près de là et toujours dans la rue des Faures, je complète ma provision auprès de Monsieur Van Der Horst ; cette famille d’origine Néerlandaise installée depuis les années 50 à Montcaret, propose une gamme formidable de pâtes pressées ; tendres, secs  ou demi-secs ; ils sont au cumin, à la tomate, au poivron ou encore à l’oignon, avec le pain de campagne qui convient, je ne m’en lasse pas.

Toujours dans la même rue, je fais une halte pour saluer Yvon de la Ferme de Biorne à Lunas ; avec Yvon ce sont toutes les spécialités de canard qui vous attendent : foies gras, confits, magrets, cous farcis ; cerise sur le gâteau, Yvon n’est pas avare d’anecdotes sur la vie locale et il sera de bon conseil pour vous recommander ses bonnes adresses ; même chose à deux pas de là sur l’étal de Michel, de la Ferme de Fontbrune à Saint Germain et Mons ; en plus des produits issus du canard vous pourrez vous y procurer un excellent poulet pour votre déjeuner du dimanche.

Dès les beaux jours le marché se couvre d’un rouge étincelant, celui des fraises du Périgord : elles ont pour nom Charlotte, Garriguette ou Mara des Bois. Les melons savoureux sont partout et les courgettes vous incitent à ressortir la plancha.

Avant d’emprunter la rue ste Catherine pour revenir vers le parvis, faites une halte à la camionnette blanche de la Ferme des Rivailles qui proposent d’excellentes charcuteries fermières.

Un peu plus loin vous ne pourrez pas manquer  le stand du Fournil de Queyssac :  des pains formidables, des gâteaux d’anthologie au chocolat, des croquants à la noix à tomber par terre…

Toujours au chapitre des douceurs, à deux pas de là, Gilles QUINARD, apiculteur à Saint Aubain de Lanquais présente une gamme très complète de miels tous aussi savoureux les uns que les autres…le plus difficile c’est de choisir.

S’il vous reste encore un peu d’énergie et quelques euros, descendez donc jusqu’au Marché couvert. C’est le deuxième pôle du marché de Bergerac ;  sur la placette, à l’extérieur, le samedi , bon nombre de producteurs sont venus s’ajouter aux commerçants sédentaires qui se trouvent chaque jour à l'intérieur de la halle . A la fin de votre marché profitez d'une fin de matinée ensoleillée en vous installant en terrasse pour déguster un petit verre de Bergerac Sec.

Ajouter un commentaire