Tourisme & loisirs
Le blog

Le Brame du Cerf ou "le chant de l'automne"

Par Sandrine Alglave | 19 septembre 2018
Découvrir, Bouger, En Famille
Après une saison estivale bien remplie et une multitude d’animations, pour l’automne souvent on se demande qu’est-ce qu’on pourrait bien faire. Personnellement, j’ai décidé de me rapprocher de la nature.

Il se passe aussi des choses sur cette période : on peut découvrir les randonnées avec des couleurs extraordinaires, ramasser des cèpes mais aussi écouter le fameux brame du cerf. Je vous propose une petite explication pour découvrir le chant de l’automne en toute sécurité !

Le brame du cerf, c’est quoi ?

Le  « brame » c’est le cri du cerf pendant la saison des amours (de fin septembre à début octobre en général). Ce cri résonne dans les bois pour appeler les femelles. Mais cela peut être aussi un cri d’intimidation destiné aux autres mâles qui sont dans les alentours. Ainsi, lorsque la période du rut arrive, ces braillements dominent la forêt. Et pour les personnes qui ne sont pas habituées, ce sont tout de même des rugissements assez impressionnants qui s’accompagnent généralement de bruits assourdissants de bois qui se cognent.

Il est fréquent que les cervidés s’affrontent quand d’autres mâles étrangers à leur groupe essayent d’approcher les femelles. Des luttes physiques assez spéculaires ont alors lieu  entraînant quelquefois des blessures graves. Tout au long de cette période, les cervidés mâles se dépensent tellement physiquement qu’ils peuvent perdre jusqu’à vingt pour cent de leur poids, précisément une vingtaine de kilos.

Comment écouter le brame du cerf ?

Depuis toujours, le cerf fascine. Magistral avec ses bois, il se fait généralement discret dans nos forêts. La saison du brame est idéale pour l’entendre ou pour l’apercevoir. En général, cerfs et biches  se rassemblent dans des zones dégagées. Les cerfs sont aussi moins craintifs car ils sont concentrés sur la quête amoureuse. L’observation et surtout l’écoute se fait la nuit.

Lorsque les étés sont chauds et caniculaires, la saison des amours intervient plus tôt. Et dans la mesure où la durée de la fertilité de la biche est très brève, à savoir une journée, les mâles ne disposent que de très peu de temps pour féconder les femelles.

À l'aube ou à la tombée de la nuit... écouter  le brame du cerf en forêt dans la pénombre est une sortie dont on se souvient ;  tous les ans, pour ma petite famille, c’est devenu un rituel.  Parfois les cerfs restent silencieux en cas de fortes chaleurs par exemple, mais cette balade vaut le détour. Il n’est pas rare de rencontrer des  sangliers, chouettes, chevreuils… La forêt est peuplée !

Il existe des sorties collectives comme à Vergt-de-Biron (près de Monpazier) où le comité des fêtes organise une marche nocturne  accompagnée tous les ans. A l’issue de la marche, un tourrain et son chabrol sont servis pour se réchauffer...

Mais la plupart des curieux ou passionnés  s’arrêtent en voiture au bord d’un bois (comme moi), dans un chemin et attendent le fameux chant de l’automne. Attention, parfois il faut être très patient pour entendre le roi des forêts…

Quelques règles à respecter

Seul, en famille, entre amis, il faut rester prudent. Il est tout à fait possible de s’arrêter, ce que je vous conseille, en bordure de chemins près de sa voiture pour entendre ce fameux brame. Pour ceux qui veulent s’aventurer dans les bois (très déconseillé), il faut penser à marcher face au vent pour que les animaux ne vous repèrent pas.  Il est fortement conseillé de rester sur des chemins.

Autre obligation, il est nécessaire de rester le plus discret possible : pas de bavardage, de cris, de rire,  pas de lampe de poche, pas de flash, pas de parfum… Si des animaux sont repérés, il ne faut surtout pas s’approcher. Durant le brame, les cerfs pourraient se montrer agressifs. Enfin, il ne faut surtout pas être accompagné par des animaux de compagnie, même tenus en laisse.

Maintenant vous êtes presque incollable sur le brame du cerf, il ne vous reste plus qu’à le découvrir !

Ajouter un commentaire